ESOF 2018 : Cap sur le sommet de la science !

23 Juillet 2018
esof-jeudi-102.jpg

Crédit Photo : Pitch du Prof. Ernesto EXPOSITO - Laboratory of Computer Sciences, Université de Pau et des Pays de l'Adour et son projet I-SITE E2S UPPA à l’Agora du Village Science+Business par Guillaume Gimenez, pour ESOF 2018 Toulouse.

 

Cité européenne de la Science 2018, Toulouse a accueilli du 9 au 14 juillet 2018 le grand sommet européen des sciences « ESOF 2018 Toulouse »

La recherche menée dans nos laboratoires et chez nos partenaires étrangers est le carburant nécessaire à l’innovation industrielle et à l’excellence de notre écosystème. Par ailleurs, ESOF (EuroScience Open Forum) offre une exposition politique et médiatique importante. Ses publics cibles sont les représentants de l’Europe, les représentants de l’Etat, les délégations étrangères, les universités étrangères, les jeunes chercheurs et les nombreux journalistes. ESOF, c’est aussi une opportunité sans équivalent de prospective interdisciplinaire quant aux grands enjeux et perspectives des prochaines décennies. Cette édition d’ESOF a eu lieu en pleine définition du 9ème programme cadre de recherche et développement de la Commission Européenne « Horizon Europe », qui succèdera à « Horizon 2020 ».

Fer de lance européen des filières Aéronautique, Spatial et Systèmes Embarqués, porte-drapeau de nos territoires, notre écosystème se devait donc d’y être visible.

Yann Barbaux, Président d’Aerospace Valley, Senior Vice-President d’Airbus, a présenté les enjeux et les forces de notre secteur et de notre écosystème lors de la grande cérémonie d’ouverture, devant Carlos Moedas, Commissaire Européen à la Recherche, à la Science et à l’Innovation, devant les représentants des différents états et devant les nombreux journalistes.

Un stand collectif « Mobility + Space » coordonné par Aerospace Valley a ainsi regroupé des acteurs de nos filières : Micronor, SII, Université de Pau et des Pays de l’Adour, Université de Bordeaux, Centre Spatial Universitaire de Toulouse, Comat, Syntony, FeelObject, Cobratex, Exagan, TellMePlus, Neoptera. L’ONERA, l’IRT Saint-Exupéry et Mercator Ocean ont bénéficié de stands individuels. Le CNES et d’autres organismes nationaux étaient parties prenantes du stand France. Airbus était le grand sponsor industriel du congrès. Et l’Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées, hôte du congrès, était naturellement largement représentée.

L’implication du Pôle dans le montage et la commercialisation de l’exposition nous a finalement permis d’offrir une journée gratuite aux adhérents qui souhaitaient exposer. Malgré un flux de visiteurs assez faible, les exposants ont pour la plupart noué quelques contacts de qualité qui justifiaient largement leur présence. Jean-Pierre Bourguignon, Président de l’ERC (European Research Council), Bertrand Monthubert, Conseiller Régional Occitanie en charge de l’Enseignement, de la Recherche et de l’Innovation, et Philippe Raimbault, Président de l’Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées, ont été très satisfaits de leur visite sur l’exposition, où ils se sont particulièrement intéressé aux secteurs aérospatial et santé.

Plusieurs adhérents sont intervenus dans des sessions scientifiques. La session plénière « Space research perspectives for the planet Earth » a donné la parole à Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, et Thérèse Donath, Directrice Technique Générale Adjointe de l’ONERA, et Simonetta Cheli, de l’ESA.

En début d’année, le Pôle avait soumis 11 posters de projets innovants portés par le Pôle et ses adhérents. Ils ont tous été acceptés et ont été exposés durant toute la semaine.

En amont, le Pôle avait organisé le 11 mai 2017 la 5ème rencontre préparatoire à ESOF « Robots & Humans : how do they cooperate ? ».

Par ailleurs Marc PIRCHER est membre du Steering Committee et Gilbert CASAMATA du Programme Committee. Dominique HAMOIR, Chargé de mission Recherche à Aerospace Valley, missionné par l’ONERA, est membre du Comité Local d’Organisation, contribue au pilotage du Groupe de Travail Science + Business et coordonne le programme des Agoras.