DefInSpace: ils avaient 24 heures pour imaginer des solutions pour la défense spatiale, les lauréats ont été récompensés le 9 juillet 2021

Communiqué de presse, Paris le 9 juillet 2021
09 Juillet 2021

DefInSpace était le premier hackathon du Commandement de l’espace (CDE). Les participants ont eu 24H pour imaginer des solutions pour la défense spatiale de demain et donner un regard neuf et innovant sur des défis actuels et futurs.

Organisé par le CDE avec l’appui du Pôle de compétitivité Aerospace Valley, DefInSpace 2021 était ouvert aux étudiants en provenance d’écoles scientifiques et littéraires, civiles comme militaires. Tous les passionnés du secteur spatial curieux de découvrir le monde de la défense étaient invités à participer.

Le hackathon s’est déroulé les 4 et 5 juin dernier sur le territoire national. Les participants ont travaillé en équipes sur la thématique du cloud spatial militaire et sur celle des enjeux européens de sécurité et de défense de l’espace. Ils ont présenté leurs projets, options et plans d’actions devant un jury composé de 32 membres issus d’univers variés (écoles, industrie, consultance, secteur académique et armées).

La finale nationale a eu lieu le 9 juillet 2021, à Paris dans les locaux de la Station F. Les équipes finalistes ont défendu leurs projets devant le jury. A l’issue des délibérations, une cérémonie de remise du prix national aux deux équipes lauréates a eu lieu. Le général de division aérienne Michel Friedling, commandant du CDE, M. Joël Barre, délégué général pour l’armement et M. Emmanuel Chiva, directeur de l’Agence de l’innovation de défense (AID) ont remis le prix aux finalistes. Les équipes gagnantes se sont vu offrir l’opportunité unique d’assister au lancement d’une fusée et de ses satellites depuis le centre spatial Guyanais à Kourou.

Vers DefInSpace 2022 : cette première édition est d’emblée un succès en termes de participation (174 candidats sur un objectif initial de 100-150) et d’accompagnement de la part du tissu industriel (sponsors). Elle servira à préparer les bases de l’édition 2022 qui aura vocation à dépasser les frontières pour s’ouvrir notamment aux pays de l’Union européenne (UE).

[ LIRE LA SUITE ]